Saulieu, du XIe au XXIè siècle, une visite de Patrimoine et Environnement du 9 novembre 2019

Rendez-vous était donné devant l’ours blanc de François Pompon, en face du relais Bernard Loiseau, l’hôtel de la Côte d’Or. Le groupe réuni par Patrimoine et Environnement Bourgogne-Franche-Comté se retrouve immédiatement plongé dans l’histoire de Saulieu et de ses célébrités, accompagnés par Catherine Gras qui nous fera découvrir cette belle ville.

A l’origine Sidolucum, sur la voie Agrippa entre la Méditerranée et Boulogne, l’implantation de la ville de Saulieu remonterait à la préhistoire ; les saints Andoche et Thyrse y ont été martyrisés au IIe siècle et on y a retrouvé des stèles gallo-romaines des IIIe et IVe siècles. Notre visite commence par les petites rues, les souvenirs du sculpteur Pompon, les maisons à pans de bois et de très belles statues au hasard des façades ; puis la basilique Saint-Andoche dont la ville fête les 900 ans. Nous pouvons y admirer ses nombreux chapiteaux, ses stalles en chêne du XIVe siècle, de nombreuses statues du XVe au XIXe siècles. L’espace de médiation créé à l’intérieur de la basilique permet à chacun d’approfondir les éléments de cette visite.

Après un repas réconfortant à l’hôtel de la poste, nous partons pour le musée François Pompon ; toujours avec les explications de Catherine, nous découvrons des souvenirs de l’époque gallo-romaine et des objets d’art sacré, dont l’évangéliaire de Charlemagne, manuscrit du XIIe siècle. Bien sûr de nombreuses œuvres du sculpteur François Pompon qui illustrent sa vie d’artiste ; le musée présente aussi quelques reconstitutions de la vie morvandelle et les arts et traditions populaires, la vocation de Saulieu comme étape gastronomique avec Alexandre Dumaine et Bernard Loiseau ; et une belle exposition des artistes animaliers Valérie Glasson et Jürgen Lingl-Rebetez.

La nuit tombe déjà quand nous nous dirigeons vers l’église Saint-Saturnin (XIIIe – XIXe siècle) dont le cimetière abrite la tombe de Berthe et François Pompon surmontée d’une copie du Condor, œuvre du sculpteur.

Après cet adieu au sculpteur il est temps de regagner les voitures et de remercier Catherine pour le temps et l’énergie qu’elle nous a consacrés, et les organisateurs pour cette belle journée passionnante.

Soutenez l’action de l’association « La Tour d’Otton » au profit de l’ancien château de Montrond

La Tour d’Otton est une association à but non lucratif dont la  vocation est la sauvegarde, la mise en valeur du patrimoine ainsi que la promotion du site du château fort de Montrond et de ses alentours.

Elle a germé dans l’esprit d’une équipe de passionné(e)s et joyeux drilles qui ont formulé de fêter, un jour de leur vivant et à l’abri des intempéries, un Noël dans les vestiges de l’ancien Château de Montrond.

L’association « La Tour d’Otton » a pris corps en juin 2017 avec le soutien de la commune de Montrond et de la Communauté de communes de Champagnole Nozeroy Jura.

Le projet de l’association « La Tour d’Otton » est avant tout de pouvoir offrir à tous le plaisir de déambuler sur un site de 4 hectares.

Au cœur du Jura sur le premier plateau, le site offre des panoramas magnifiques. Le donjon et ses remparts du XIIIème siècle sont encore partiellement bien conservés.

Votre soutien financier permettra aux bénévoles d’aller plus loin en créant de nombreux sentiers au cœur des vestiges.

Ces fonds nous permettrons aussi à l’association « La Tour d’Otton » de finaliser l’ouverture d’un premier chantier de bénévoles en 2020.

Pour en savoir plus et pour soutenir le projet allez sur le site de l’association « La Tour d’Otton » cliquez sur ce lien

 

Quelques dates à retenir pour 2019/2020

Dates à retenir en 2019-2020, et à inscrire sans attendre sur vos agendas

Concours scolaire du meilleur Petit Journal du Patrimoine

  • 31 décembre 2019 : Date limite du dépôt de candidature (envoi de la fiche d’inscription)
  • 26 avril 2020 : Date limite d’envoi du Petit Journal du Patrimoine et de la fiche de renseignement ; thème : « L’arbre et le bois dans tous leurs états »
  • Mai 2020 : Délibération du jury
  • Juin 2020 : Remise des prix

 Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins

  • Janvier 2020 : Ouverture des inscriptions
  • Fin mars : Clôture des inscriptions
  • 27-28 juin : JPPM 2020 « L’arbre – vie et usages »

Assemblée générale nationale

  • Vendredi 3 avril : Assemblée générale à Paris

Sorties de visites en Bourgogne-Franche-Comté

  • Samedi 28 mars : « La banlieue méconnue de Vézelay » : le site des Fontaines-Salées, l’église gothique Notre-Dame de Saint-Père et l’église Saint-Jacques d’Asquins, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco
  • Samedi 16 mai : « Le Jura monastique et viticole » : Château-Chalon, l’ancien prieuré de Ruffey-sur-Seille et l’ancienne abbaye impériale de Baume-les-Messieurs
  • Samedi 26 septembre : Luxeuil-les-Bains, cité monastique au pied des Vosges, et son nouveau centre d’interprétation « L’&cclésia », sur le site du cimetière mérovingien autour des vestiges de l’ancienne église Saint-Martin (Ve siècle), l’ancienne abbaye fondée par saint Colomban et le riche patrimoine civil de la ville, ainsi que la verrerie-cristallerie de La Rochère, la plus ancienne d’Europe en activité au nord des Alpes, fondée en 1475

Rencontre régionale du Patrimoine

  • Samedi 3 octobre : Lieu à préciser, a priori dans le Jura (Dole ?)

Les anciennes papèteries de Côte-d’Or, une conférence d’André Beuchot, Salle des fêtes de Fleurey-sur-Ouche. 22 novembre. 20 h

En Côte-d’Or, les papeteries  furent très nombreuses. Les plus anciens moulins à papiers connus tels que ceux de Plombières et de Velars pour les plus proches de Fleurey-sur-Ouche semblent remonter aux XVe et XVIe siècles. Les abbayes, jadis grandes consommatrices de papier, furent souvent à leur origine.

Pour produire la pâte à papier, on utilisait des piles à maillets. L’arrivée des piles hollandaises puis celle des machines à vapeur entraîna la disparition de toutes les papeteries de la Côte-d’Or. Le XVIIIe siècle verra le développement d’entreprises importantes comme la papeterie Montgolfier, qui compta cinq usines dans le vallon de Fontenay, les papeteries de la vallée du Meuzin, celles de la vallée de l’Ouche ou encore les papeteries et cartonneries de la vallée de l’Ignon. À Poncey-sur-L’Ignon, Ferdinand Leistenschneider inventa et mit en service l’une des toutes premières machines à fabriquer le papier en continu. Dijon posséda une des dernières cartonneries qui ferma ses portes en 1963.

Ce tour d’horizon proposé par André Beuchot permet de revenir avec le regard d’un simple curieux sur l’activité des 25 papeteries et cartonneries qui fonctionnèrent autrefois en Côte-d’Or. Activité portant sur plusieurs siècles et pourtant largement méconnue.

Organisée par l’association HIPAF (Histoire et Patrimoine de Fleurey-sur-Ouche), cette conférence s’inscrit dans la continuité de l’exposition organisée au village à l’occasion des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins 2019 : L’eau à Fleurey, usages et mémoires.

        Salle des fêtes de Fleurey-sur-Ouche. 22 novembre. 20 h. Entrée libre.

pour télécharger l’affiche et la diffuser cliquer sur le lien suivant HIPAF Fleurey Affiche Conference papeteries

Plan Local d’urbanisme intercommunal de Dijon Métropole, avis de Patrimoine et Environnement

Par décision du tribunal administratif et sur demande de Monsieur le Président de Dijon Métropole, une commission d’enquête a été désignée pour prendre en charge la conduite de l’enquête publique relative au PLUI-HD [Plan Local d’Urbanisme Intercommunal Habitat-Développement] de Dijon Métropole.

Cette enquête a eu pour objet d’assurer l’information du public sur les documents constitutifs du PLUI-HD ainsi que de recueillir ses observations et propositions.

Patrimoine & Environnement Bourgogne-Franche-Comté a souhaité participer à cette consultation. Le volume du dossier soumis à enquête publique est impressionnant. Il faut saluer le travail accompli.

Sur le fond, ce PLUI-HD a quatre inconvénients majeurs :

  • Le premier est de jouer contre la ruralité qui reste notre poumon sociétal ;
  • Le second est de jouer seul, quasiment contre les autres territoires de la Côte d’Or, voire ceux de la Bourgogne-Franche-Comté ;
  • Le troisième est de partir d’un diagnostic erroné sur les véritables besoins en logements et les attentes des populations ;
  • Le quatrième est de jouer la « minéralité » de l’agglomération contre son « verdissement »

En outre, plusieurs éléments fournis sont insuffisants.

Pour en savoir plus :

PLUIHD2 de Dijon avis transmis à la commission d’enquête

PLUIHD2 Dijon lettre ouverte signée par les associations de défense des quartiers et par Patrimoine -Environnement

 

Saint-Ursanne, un panneau de mémoire brodé

Un panneau de mémoire brodé (2,6 m sur 1,2 m) illustrant l’histoire de St-Ursanne sera placé dans la collégiale à l’issue de l’eucharistie durant laquelle il sera bénit. Il évoquera le paysage saisissant dans lequel Ursanne s’installa, la beauté de la cité médiévale et de ses monuments.

Venez découvrir le 25 janvier 2020, à18h, Collégiale de St-Ursanne ce travail inédit et collectif réalisé par un brodeur et plus de 160 brodeuses et couturières bénévoles de Suisse et de France. Ce sont les Bannières brodées pour Gigny, Baume et Cluny – qui ont rassemblé plus de 1000 participants pour commémorer le 1100e anniversaire de la prestigieuse abbaye en France, en Suisse et en Italie – qui ont donné envie à Lucette Stalder de proposer un ouvrage similaire pour le 1400e anniversaire de la mort d’Ursanne.

Pour suivre le projet de panneau brodé

Pour en savoir plus sur le programme des 1 400 ans de Sainte-Ursanne

pour suivre l’état d’avancement du projet

Saulieu, du XIe au XXIe siècle

Une sortie organisée, le samedi 9 novembre 2019, par la Délégation régionale Bourgogne-Franche-Comté de la fédération Patrimoine-Environnement, à l’occasion du 900e anniversaire de la Basilique Saint-Andoche

J’ai le plaisir de vous inviter à notre prochaine « sortie »  trimestrielle qui aura lieu le 9 novembre à SAULIEU. Je remercie par avance madame Catherine GRAS , conservatrice du musée Pompon, qui nous accompagnera tout au long de cette journée .

Si vous êtes intéressé(e) je vous saurai gré de répondre impérativement avant la date du 4 novembre. Nous ne pourrons, en  effet, plus prendre d’inscription après cette date.

 En espérant vous y accueillir et bien cordialement

 Gérard DREXLER Délégué régional de la Fédération Patrimoine-Environnement

 

TOUT VOIR  avec le lien https://youtu.be/vkuIYyGf7oI

8 h 00 Rendez-vous sur le parking de l’Intermarché des Saverney à Fontaine-les-Dijon (angle boulevard des Allobroges / rue du faubourg Saint-Nicolas, accès Divia : LIANES 4 ou ligne COROL, arrêt Terrillon)

8 h 10 Départ en covoiturage

9 h 30 Rendez-vous devant la statue de l’Ours blanc de François Pompon, rue d’Argentine (= D906, ex-RN 6), en face du Relais Bernard Loiseau – Hôtel de la Côte-d’Or

Présentation de la ville par Catherine Gras qui nous guidera tout au long de la journée

Attention ! Le samedi est jour de marché à Saulieu. Pour le  stationnement, voir plutôt les rues latérales, notamment la rue de l’Ingénieur Jean Bertin et l’avenue de la Gare, et prévoir une marge de quelques minutes pour rejoindre le groupe à pied.

10 h 00 Visite de la Basilique romane Saint-Andoche et de sa toute nouvelle Galerie numérique, inaugurée au printemps de cette année

12 h 15 Déjeuner à l’Hôtel Restaurant de la Poste, 1 rue Grillot, 21400 Saulieu

14h30 Visite du Musée François Pompon avec ses multiples facettes : l’oeuvres de Pompon, mais aussi l’art sacré, les stèles gallo-romaines, la maison morvandelle, les arts et traditions populaires, la gastronomie

16h30 Départ vers l’église Saint-Saturnin (XIe – XIVe siècles) et son cimetière avec la tombe, sculptée, de Pompon

Vers 18 h 00 Départ

Vers 19 h 00 Retour à Dijon

 

Saulieu Bulletin inscription (à télécharger)

Saulieu Excursion flyer (flyer à partager avec les amis)

 

30 confréries présentes au Grand Chapitre solennel de la Confrérie de la Moutarde de Dijon

 

Le Chapitre Solennel de la Confrérie de la Moutarde de Dijon s’est tenu ce dimanche 29 septembre à Dijon Salle des Etats de Bourgogne au Palais des Ducs a réuni 32 confréries venues de France, Belgique, Suisse et Espagne.

La Confrérie de la Moutarde de Dijon a pour but de défendre la véritable Moutarde de Dijon, sa couleur,  son goût, son piquant et sa force.

Les Confréries sont parties prenantes de la Gastronomie Française qui est à l’origine de l’inscription du « Repas Gastronomique des Français » à l’UNESCO au titre du  Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.

 

Les Confréries sont passeuses de savoir pour la jeunesse .

La restauration de l’église Saint-Martin d’Arc-sur-Tille : une exceptionnelle mobilisation collective

Le conseil municipal vote en 2005 la démolition de l’église paroissiale d’Arc-sur-Tille. Grâce à la mobilisation initiale de l’association UEPA (Une Eglise Pour Arc-sur-Tille], une action en justice, puis la prise en charge, tardive mais très efficace, du projet de restauration par une nouvelle équipe municipale cette église connait une renaissance exemplaire.

Datant du premier tiers du 19ème siècle, cette église néoclassique associe sobriété des extérieurs et qualité des décors et mobiliers intérieurs.

Le reportage de Jean-Paul Lacour montre combien la réhabilitation d’un tel patrimoine nécessite enthousiasme, ténacité, mobilisation de tous, force de conviction, technicité… bref un élan collectif remarquable.

Au programme des travaux, entre autres : couverture du clocher dans le respect des plans d’origine, reprise des fondations, pose de micropieux, stabilisation de l’édifice, repose des sols, restauration de la charpente et de la couverture de la nef, accessibilité des personnes à mobilité réduite…

Les travaux ont bénéficié du soutien actif des habitants, des mécènes locaux, de la Fondation du Patrimoine, de l’action continue et efficace de l’UEPA, de l’implication personnelle du Maire de la Commune soutenue par son équipe municipale. La première année du Loto du Patrimoine permettra d’obtenir une aide complémentaire.

Les travaux ont été récompensés par une mention spéciale des Rubans du Patrimoine.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de l’UEPA

Une quatrième tranche de travaux devrait permettre une ouverture de l’église l’année prochaine. Une histoire passionnante… et exemplaire.

Chapitre exceptionnel de la Confrérie de la Moutarde de Dijon

Un chapitre exceptionnel de la Confrérie de la Moutarde de Dijon aura lieu le dimanche 29 septembre 2019, Il se tiendra dans la Salle des Etats de Bourgogne, Palais des Ducs à Dijon.

40 confréries régionales seront présentes.

La Chapitre exceptionnel sera précédé d’un défilé partant à 10 heures de la salle Desvoges. Il sera suivi d’un repas.

Merci de réserver dès à présent cette date. Nous serions très heureux de vous accueillir pour fêter ensemble la Fraternité.

Contact : Grand Maître, Christian POYER, 47 rue Hoche, 21000 DIJON [tel 06 80 08 35 35]

Courriel : confreriedelamoutardededijon@orange.fr

site : confreriemoutardedijon.fr